Le groupe
ikona eu

Structure du groupe

Marques du groupe Wielton

Viberti

Qualité tradition et réussite.

La société Viberti a été fondée en 1922 à Turin. Depuis des années, elle établit sa position autour d'une très large gamme de véhicules de transport.

Tout a commencé en 1922, lorsque Candido Viberti a entamé la fabrication des premiers modèles de voitures dans
un petit atelier de la banlieue de Turin. Les véhicules ont suscité un vif intérêt auprès de Giovanni Ceirano,
pionnier de l’industrie automobile italienne et propriétaire de la SCAT (Società Ceirano Automobili Torino).

En 1928, après plusieurs années de travail et avec plus d’expérience, Viberti décide de faire un grand pas en
fondant sa propre entreprise, Candido Viberti. Il a situé le siège sur le site de l’ancienne usine SCAT sur une
surface d’environ 8 000 m² et a employé environ 150 travailleurs. C’était la première usine dédiée à la
construction de carrosseries de voitures et de véhicules industriels. Le propriétaire, convaincu que la demande
pour de tels produits était croissante, a décidé de se consacrer entièrement à l’industrie lourde (citernes,
autobus, remorques, semi-remorques, carrosseries spéciales, trolleybus, camions).

En 1932 Viberti s’est fait un nom avec les remorques qui font partie de l’histoire du transport et qui sont
depuis des années la marque de fabrique de l’entreprise. L’entreprise a connu une période de croissance et de
développement énorme et, en 1935, il a été nécessaire de déménager dans des locaux plus grands. Le choix s’est
porté sur l’ancienne usine automobile à Ansaldo : un complexe de 70 000 m², également situé à Turin, qui à
l’époque employait environ 800 personnes.

L’année suivante marque une autre étape dans l’histoire de Viberti : l’acquisition de la SAIV, une entreprise de
Vérone fondée en 1923 et spécialisée dans la production de pétroliers. Il s’agit d’un important mouvement
stratégique qui a permis à l’entreprise turinoise d’élargir sa gamme de produits. En 1937 Viberti a commencé la
production en série de camions pour la distribution de carburant d’aviation sur les pistes d’atterrissage. En
1943, Viberti employait déjà plus de 1 750 personnes.

En 1940, l’Italie est entrée en guerre et le ministère de la Guerre a confié à Viberti la construction d’énormes
quantités de remorques avec des conteneurs spéciaux pour le transport de liquides et de carburants pour l’armée,
la marine et l’aviation, ainsi que la construction de moyens de transport à des fins diverses. Ainsi, le
déclenchement de la guerre signifiait pour l’entreprise une période d’augmentation des commandes. La société a
cependant été victime des bombardements, qui ont causé de grandes pertes.

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, la situation de Viberti était loin d’être optimiste. Selon le bilan de
l’entreprise, près de 60 % de l’ensemble de la zone industrielle a été rasée à la suite des bombardements et de
la guerre.

La constance de l’entreprise et le lancement sur le marché de nouveaux produits très réussis, comme le véhicule
articulé à trois essieux construit en 1950, lui ont permis de relancer son activité. Dans la période
d’après-guerre, Viberti disposait de plus de 146 000 m² de surface de production et comptait environ 2000
travailleurs.

Entre 1952 et 1960, Viberti a réalisé une série d’acquisitions importantes, telles que Officina Carenzi à
Piacenza et Officine Adige à Vérone, qui ont permis au groupe turinois d’atteindre de grandes parts du marché
national et d’offrir à ses clients des produits diversifiés.

L’énorme croissance a rendu nécessaire la construction d’une nouvelle usine adaptée aux exigences de
l’entreprise. Ainsi, en 1969, l’ancien complexe industriel a été remplacé par un nouveau site industriel à
Nichelino (Turin).

En 1996, la société a été rachetée par l’entreprise familiale Acerbi, un fabricant de remorques possédant sa
propre usine à Castelnuovo Scrivia (près de Turin). Le complexe de l’usine qui en a résulté couvrait une
superficie de 350 000 m².

En décembre 2010, la marque Viberti a été rachetée par la Compagnia Italiana Rimorchi, une société basée à Tocco
da Casauria (Pescara) et propriétaire des marques Merker et Cardi, créant ainsi la plus grande base de véhicules
lourds italiens.

En 2015, la société a intégré le groupe Wielton, sous le nom d’Italiana Rimorchi S.r.l. puis en tant que,
Viberti Rimorchi S.r.l..

Site Officiel